Complexité

300px-Piping_system_on_a_chemical_tanker[1]

Un commentaire sur l’article précédent me reproche de simplifier le problème (mélange entre tradition et mystique chrétienne) à l’extrême, ce qui sous-entend que le problème serait plus complexe que ce que j’en disais. J’avais demandé une explication au commentateur, qui n’en a pas fourni; à vrai dire, il s’agissait de fausse modestie de ma part, car j’étais à peu près certain que cela se passerait ainsi, tant l’invocation de la complexité n’est, mis à part les rares cas où elle sert d’introduction à un exposé substantiel, rien de plus qu’ aveu d’impuissance à penser.

Que de fois ai-je entendu dans la bouche de professeurs, journalistes, ou autres cuistres, cette petite phrase: « on ne peut pas en dire grand chose, c’est un sujet complexe! ». Ben tiens. Complexe, la baisse de part de marché de Renault? Non; les voitures sont moches et chères, donc personne n’en veut. Facile.  Encore qu’il existe parfois une réelle complexité, mais qui est purement artificielle. En effet, la complexité nait de vouloir concilier des exigences contradictoires. Sauf que, de plus en plus, la contrainte numéro un à laquelle se heurtent toutes les organisations, c’est un fatras de normes stupides qu’elles s’imposent de respecter, soit à cause de réglementations toujours plus lourdes (merci l’Europe) soit à cause de nos chères élites à qui on apprend à créer des bonnes pratiques (merci les grandes écoles). Et entre gens habitués à la masturbation intellectuelle, autant dire que la course à l’armement peut durer longtemps.

L’École Normale Supérieure a-t-elle compté le moindre penseur qui compte, parmi les Sartre, Derrida et autres imposteurs? La science physique produit-elle encore autre chose que des puits à subventions et du grain à moudre pour Science et Vie? Nos patrons polytechniciens, payés 4 ans par l’État, sabordent notre industrie en délocalisant comme on leur a appris à l’école, mais arrivent-ils seulement à redresser financièrement leurs boîtes? Nos hauts fonctionnaires sciencepotards retardent-ils le moins du monde la ruine du pays? Non. On ne leur a pas appris à penser, mais à produire du concept. Donc c’est ce qu’ils font. Du papier. Des articles de recherches. Des bouquins qui finissent au pilon au bout de cinquante exemplaires. Des normes. De la « bonne gouvernance », mot clé de ces dernières années au mépris total de la démocratie, qui tire précisément sa légitimité de l’irrationalité de la politique, qui est un art plus qu’une science.

Tout ce concept se renouvelle parfois, mais principalement s’entasse, au gré des ambitions et de la servilité. On ne fait rien d’utile, alors on pond son powerpoint, sa recommandation puis son process: narcissisme et conquête de territoire pour les hommes, fierté de crever le « plafond de verre » pour les femmes. Et l’action se sclérose, puis la pensée aussi; volontairement ou pas, on s’interdit de penser ce qui est impossible, et tout étouffe. Complexe, la dette de la France? Oui, quand on s’interdit de couper les vivres à des tas de parasites. Complexe, la crise en Ukraine? Bien sûr, si l’on se tient aux gentils et méchants désignés.

Sauf que se priver de liberté, c’est se priver de vie, et la pensée « complexifiée » ne devient pas plus contorsionnée (tant qu’elle reste honnête), mais simplement dévitalisée,  impossible. La phrase « C’est plus compliqué que cela » devient donc, de plus en plus, un râle d’agonie, tantôt pitoyable, tantôt pédant. Et pourtant, l’esprit d’analyse existe bien, et il sert bel et bien à gérer la complexité, mais pour la réduire, en compagnie de son binôme de toujours, l’esprit de synthèse, que la science moderne, comme par hasard, met de plus en plus au rencard.

Pourquoi croyez que le Christ, la Sagesse de Dieu, soit associé à la symbolique de l’épée? Parce que la pensée procède par séparation, discrimination, ce mot devenu, comme par hasard aussi, le grand démon du monde moderne. D’ailleurs, vous souvenez-vous comment la Bible voit la création du monde?

« Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres » (Gn 1, 3-4)

« Dieu dit: Qu’il y ait une étendue entre les eaux, et qu’elle sépare les eaux d’avec les eaux. Et Dieu fit l’étendue, et il sépara les eaux » (Gn 1, 6-7)

« Dieu dit: Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. Et cela fut ainsi. » (Gn 1, 9)

Bref, séparation de la lumière et des ténèbres, puis, au sein du magma primordial du commencement, séparation des airs, puis de la terre, des eaux; et c’est pourquoi les trois premiers jours de la Genèse sont appelés « jours de séparation » par les théologiens (les trois derniers, avant le sabbat, étant les « jours d’ornement »).

Bref, voilà le vrai rôle de l’esprit tranchant de l’analyse: séparer le magma primordial, « complexe » car eau, air, ténèbres et terre amalgamées, en un cosmos, un tout harmonieux.

Tout ça pour dire que je me moque bien de faire une analyse caricaturale, si cela me permet au moins de construire un concept, non pas une norme figée mais un outil de compréhension du réel confrontable à l’expérience et au débat, quitte à évoluer par la suite. D’autant que j’ai eu ma dose de cuistres et de petits chefs de l’intellect dans ma vie, ne sachant manier que l’argument d’autorité. Moi, je trace ma route, la liste de mes articles s’allonge, donc si tu veux me clasher, va t’en falloir un peu plus sous la ceinture, gros.

Publicités

2 réflexions sur “Complexité

  1. Philippe dit :

    Alors là street cred’ en forte hausse ! Pète lui la tronche à ce cuistre Chaton ! Les intellos sont tellement vains. Tu écris l’histoire tandis qu’il a besoin de lunettes pour la lire.

  2. Winston Smith dit :

    « Moi, je trace ma route, la liste de mes articles s’allonge, donc si tu veux me clasher, va t’en falloir un peu plus sous la ceinture, gros. » ha ha , une remise en place en bonne et due forme . 🙂 .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s