Maître chef

MasterChef-Junior-TF1-propose-la-2e-edtion-des-le-5-juillet_portrait_w532[1]

Pourquoi?

Non mais franchement, pourquoi?

Pourquoi est-ce qu’on ne peut plus avoir un repas de famille sans une maîtresse de maison qui se la joue Tour d’argent en annonçant le nom du plat pendant le service?

Pourquoi est-il de plus en plus difficile de mettre plus de cinq personnes autour d’une table sans tentative d’expérimentation culinaire, sans assiettes carrées décorées de trois lichettes de coulis? Car il s’agit bien de coulis, hein, n’allez pas oser parler de « sauce », béotiens que vous êtes.

Pourquoi, enfin, même dans des restaurants tout juste au-dessus du bistrot de quartier (en terme de qualité, bien sûr; pour les prix, c’est une autre paire de manche), trouve-t-on des serveurs pour vous souhaiter une « bonne dégustation », voire, dans les cas extrêmes, une « bonne continuation d’appétit? »

Pourquoi, pourquoi, pourquoi? D’abord, je ne le « déguste » pas, ton steak frites, connard, même si tu l’appelles « entrecôte du rôtisseur pommes Pont-Neuf ». Je le mange, et à la rigueur, je le bâfre si j’ai envie, surtout si ça peut aider à te remettre à ta place de croquant mal dégrossi. Mais soit, je comprends la logique économique qui t’anime, tout occupé que tu es à canaliser vers ton porte-monnaie le snobisme de la vermine bobo qui envahit chaque jour plus la capitale – même si je te soupçonne de te prendre à ton propre jeu.

Mais mon Dieu, quels dégâts sur la psyché des bons bourgeois, sur les neurones sous-employés des ménagères de moins (et même plus) de 50 ans ont pu semer ces Taupe Chef et consorts! Non pas, bien sûr, que ces émissions soient coupables en elles-mêmes (même si les la récupération commerciale qui en est faite mériterait quelques baffes), car elles sont, en fin de compte, une des rares poires pour la soif de l’activité intellectuelle (en ces temps de socialisme et de sudoku triomphants) et manuelle (depuis qu’on n’a plus le temps de passer à la ferme de mémé) de l’homme ordinaire. Mais au final, que d’affectation, de sophistication artificielle! Et surtout, que de mignardises inconsistantes, et parfois immangeables!

Las, parmi tous ces braves journalistes qui pourfendent la dieudonnisation des esprits, ne s’en trouvera-t-il pas un pour lutter contre la masterchefisation des petits plats? Quelle Caroline Fourest, quel procureur anti-pornographie remarquera enfin que la destruction de l’intimité par les pratiques issues des médias ne se limite pas à la chambre à coucher? Enfin, faudra-t-il ressortir Lavoisier de son tombeau pour qu’il nous rappelle que les mots « cuisine » et « moléculaire » n’ont, dans un monde sensé, rien à faire dans la même phrase?

Voilà donc que le roi semble nu: on se plaint de l’influence des jeux vidéos ou de la télé sur les esprits juvéniles des adolescents, mais visiblement, des personnes plus âgées et censément responsables ne sont pas épargnées. Peut-être est-ce la une forme de néoténie, peut-être est-ce un bienfait de voir la plasticité cérébrale rester vigoureuse plus longtemps qu’on aurait pu le croire mais, en tous cas, une chose est sûre: un escalier, ça se balaie d’abord par le haut.

Publicités

2 réflexions sur “Maître chef

  1. laurett dit :

    Ah, je ne suis donc pas la seule à avoir cette impression. Une des choses qui m’agacent le plus du fait de ces émissions est la manière dont les gens réagissent maintenant quand on leur sert à manger : « ah, il y a une pointe de gingembre, non ? Et les patates, tu les as précuites ou pas ? Le riz, il est bien croquant », etc… toute la conversation tourne autour de la bouffe. Maintenant, quand j’ai des invités je préviens : pas de commentaire sur la bouffe, on mange, on pinaille pas !

  2. Et le votre? dit :

    La tévé c’est mal, faut rester sur liborg!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s