Gangster moderne

ennemipublic

Il y a aujourd’hui un an, le 28 février 2037, que Romain Dutilleux était condamné à 30 ans de prison, dont une peine de sûreté de 20 ans, mettant fin au règne de terreur de ce malfrat hors normes. Revenons aujourd’hui sur la carrière de ce pilier du crime, qu’on a appelé « le Roi de la vaporette », suite au célèbre trafic de cigarettes électroniques dont il fut le pionnier.

Né le 17 juillet 2009 à Paris, deuxième enfant d’Arnaud Dutilleux et de Camille Moignard, les premières années du jeune Romain sont nimbées de douceur. Paris-Plage, Nuit Blanche, concerts anti-racisme, il baigne dans ce que la vie parisienne a de meilleur. Mais cela ne le protégera pas du drame familial: en 2017, son parent 1 reçoit une promotion, et se retrouve désormais bien engagé dans la troisième tranche d’imposition. Dès lors, son comportement commence à changer, et tout bascule. »Notre père (sic) devenait parfois grognon » se souvient sa grande soeur. « Lui qui nous avait appris l’importance du partage, on l’entendait dire des choses terribles, comme ‘tas de fainéants’, ou encore ‘et dire qu’on paie pour tout ça!’. Il me faisait peur… ». Le parent 2 demande et obtient bientôt le divorce et la garde des enfants, mais il est trop tard. A la fin de l’année scolaire, Romain ramène un Monopoly en classe: pour lui, les dés sont jetés, il marchera dans les pas d’Arnaud.

Camille Moignard aurait bien vu son fils passer un master de lettres modernes, qui lui aurait assuré un bel avenir d’employé de mairie; mais Romain ne l’entend pas de cette oreille. A l’âge adulte, il se lance dans le commerce des e-cigarettes, à l’heure où celui-ci était encore toléré. Quand l’interdiction vient, en 2030, il ne l’accepte pas. Il cherche aussitôt à continuer son business douteux, même si sa morale le travaille, le forçant à se justifier: « qu’est-ce qu’ils peuvent être c…, c’est juste de la p….. de vapeur d’eau! » répète-t-il à l’envi, d’après son entourage de l’époque. Avec l’aide d’anciens employés et fournisseurs, il organise un approvisionnement depuis la Belgique. C’est le début du réseau qui allait faire sa fortune, distribuant vaporettes et recharges dans toute la France.

Poursuivant son ascension irrésistible, il profite de l’implantation de son circuit d’approvisionnement dans le Nord et la Picardie pour diversifier son activité criminelle dans le domaine des moeurs. Il fut en effet le premier à organiser des concours de mini-miss clandestins, ce qui, en plus des sommes perçues, lui construit une façade de bandit au grand coeur auprès de la population.

La police est bientôt sur sa piste, mais peine à trouver de quoi l’arrêter. Il est bien sûr plusieurs fois accusé d’excès de vitesse, photos radar à l’appui, mais trouve à chaque fois un homme de main pour se désigner à sa place. Il semble bien que personne ne peut arrêter Romain Dutilleux. Mais comme pour son illustre prédécesseur Al Capone, c’est une incartade apparemment bénigne qui causera sa chute.

Romain Dutilleux a en effet fréquenté une secte internationale connue sous le nom d’Église Catholique, et, s’il en a toujours été plutôt distant, cette fréquentation a laissé des traces. En effet, en fouillant dans sa vie privée, les enquêteurs constatent avec stupeur qu’il est marié… à une femme, Clémence Buzelle. Devant l’anachronisme de la situation, le mariage blanc est aussitôt suspecté. Le recours en fascisme (qui venait juste d’être officialisé par la loi, afin de simplifier la procédure habituelle de l’époque: saisine des associations anti-fascisme, saisissant elles-mêmes les médias officiels, qui s’adressent à leur tout à l’exécutif)  ayant été rejeté par les associations compétences, le cas passe au tribunal. Les accusés tentent d’arguer de leur amour, mais peinent à convaincre le jury, le juge de l’instruction ayant bien souligné l’absence de magazine hétérosexuel au domicile de Romain. Le couple ayant récemment eu un enfant, l’enquête a de plus montré un non-respect des lois sur le congé de paternité à sa naissance, ce qui vient alourdir la peine requise.

Compte tenu de la gravité des atteintes à la souveraineté de l’Etat, le parquet décide de suivre le procureur et d’attribuer la peine maximale à Romain Dutilleux, qui la purge dans le QHS de La Santé. « Nous aurions pu le mélanger aux autres détenus, » nous explique le juge d’application des peines », mais nous avions peur que les plus faibles, ceux qui ne passent que quelques mois ici pour vol à main armée ou homicide, soient influencés et lui emboîtent le pas. Avec ce genre de tordu, il faut s’attendre à tout ».

Publicités

4 réflexions sur “Gangster moderne

  1. Philippe dit :

    Suis sur qu’en plus il devait être un peu raciste …

  2. Bruno dit :

    Excellent!!!

  3. El Gringo dit :

    Faudrait aussi embastiller ces commerçants poujadistes qui tirent sur notre belle jeunesse…

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/marseille-un-buraliste-blesse-un-braqueur-de-17-ans_1286529.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s