Nouvelle évangélisation mon cul

Bien que baptisé à ma naissance et né de parents mariés à l’église, je n’ai pas eu d’éducation religieuse, pas au delà de la simple culture générale. Je suis arrivé à la foi catholique seul, aidé par quelques témoignages, mais principalement par réflexion personnelle. Enfin, quand je dis « arrivé », le terme de « trainé par les pieds » semble plus approprié, tant l’effort philosophique m’a semblé imposé, invinciblement, par une source extérieure. Malgré la crise de l’Église, il semble bien que l’Esprit Saint, Lui, fasse toujours son boulot. Et heureusement, parce que s’il fallait compter sur les chrétiens… Tenez, par exemple, me renseignant sur l’Opus Dei, je suis tombé sur ce magnifique article, que je vous laisse savourez un moment.

C’est bon, vous avez bien rigolé? Bon alors, chers messieurs dames de l’Opus Dei, je vais vous expliquer deux-trois choses. Ce brave Clément est ce qu’on appelle, chez les païens, un gros blaireau. Tous les amis qu’on lui voit dans la vidéo lui ressemblent comme deux gouttes d’eau: même brushing étudié en soufflerie, même quartier, mêmes études probablement, et, surtout, le même putain de polo moisi (seule la couleur des rayures change) que, soit dit en passant, personne en France ne porte en dehors du triangle 16e arrondissement – Neuilly – Versailles. Comment voulez vous être crédibles en vous opposant au clonage, après ça? Ses amis sont contents qu’il « mette l’ambiance »? Ben oui, j’imagine, vu qu’ils ont l’air aussi coincés que lui, et puis si tout le monde s’arrête bien sagement à 22h30 parce qu’il y a école le lendemain, je doute que ça pose un gros problème de toute façon.

Ah oui, certes, ce n’est guère charitable de se moquer ainsi, mais après tout, on est brebis envoyée au milieu des loups ou pas. Réfléchissez-y bien, parce qu’il y a quand même une des clés de la crise de l’Église. Quel est le but réel de cette vidéo? Je ne sais pas quelle était l’intention, mais l’effet est clair: renforcer les chrétiens dans leur foi, mais certainement pas appeler à la conversion, ou alors uniquement de gens qui sont allés au catéchisme mais ont mis leur foi de côté par la suite. Alors du coup, je vous le demande en votre putain d’âme et bordel de conscience: l’injonction christique d’abandonner les quatre vingt dix-neuf brebis pour aller chercher la brebis égarée, vous en avez fait quoi? Le retour du fils prodigue tout ça, ça ne vous dit rien? Et vous pensez que c’est ça, la « Nouvelle évangélisation »? Piétiner la mémoire de milliers de missionnaires en étant trop autistes pour savoir communiquer avec vos propres compatriotes?

A l’heure actuelle, où Uranus et Pluton sont en carré, Benoit XVI est revenu sur le Concile Vatican II. C’était avant de quitter son pontificat, les aspects de ces planètes durent quelques années. Il a déclaré que le « concile des médias », c’est à dire le vernis de communication, commençait à disparaitre pour révéler le vrai Concile théologique. Celui-ci, rappellons-le,  eut lieu lors d’une conjonction de ces mêmes planètes en Vierge. Or, donc, je vous le dis, écoutez ma prophétie: les planètes de la destruction et de la régénération, dans le signe de la culture et de la civilisation, auront pour effet de blesser mortellement la culture catholique, mais pas au sens où l’entendent beaucoup de critiques réactionnaires. Ce qui va mourir, c’est l’ethnocentrisme catho, tous ceux (et surtout celles, les petites mémés grenouilles de bénitier) qui ne sont dans la religion que parce que leurs pères et leurs pères avant eux y étaient, sans y mettre réellement un seul grain de foi. Ces mauvais ouvriers de la vigne qui vont prier puis persifflent, critiquent et harpagonnent joyeusement le reste du temps, critiquent les moeurs des autres en ignorant le pardon, et se complaisent dans leur petit milieu hermétique au monde réel, tous vont disparaître, car leurs coeurs secs ne sauront pas suivre l’Esprit Saint pour refonder l’Église sur la foi et l’expérience du divin. C’est aussi pour eux que le « concile des médias » a été fait, eux qui monopolisent encore la parole chrétienne. Ne comprenant pas que l’histoire les a déjà condamnés, ils se débattent en accélérant leur production de bondieuseries pleines de guimauves, achevant de se rendre ridicules aux yeux du public. Mais le Seigneur, lui, saura nommer de nouveaux ouvriers pour remplacer les anciens, pour qui il n’y aura que ténèbres, pleurs, grincements de dents et, pour tout dire, coups de pieds au cul. Le feu n’est pas mort, et l’avenir nous réserve bien des surprises.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s